les_boutons  

Station 12

Jésus meurt sur la croix

Ton amour est Folie, Seigneur! Il fait terriblement nuit! Devant Ta mort Seigneur, je m'écroule dans le gouffre du désespoir, dans le noir et la solitude! Les gens qui T'entourent disent que Tu es fou. Folie sublime, celle de la croix! Je Te donne, Seigneur, la crainte que j'ai de la souffrance et de la mort et en retour, Tu me donneras la force par laquelle Tu as vaincu la haine et la mort. Mon cri d'angoisse je l'associe à Ton cri de victoire: "Que Ta volonté soit faite". Unie à Ta douleur, ô mon Dieu, j'apprendrais qu'il faut mourir pour mériter la vie, comme le métal vil et vulgaire plongé dans l'or s'y confondra, ensemble, Seigneur, nous sauverons nos frères.

C’est mon péché Seigneur,
Enfoncé dans tes mains,
Enfoncé dans le bois.
Mon mensonge…
L'épine plantée dans tes cheveux.
Mes paroles…
La marque du fouet sur ton dos.
Mes actes…
La lance qui ouvre ton coeur.

Mais que suis-je donc Seigneur
Pour que tu m’aimes tant ?

Car ce que je suis,
Toi, tu le sais…

Je suis le clou
Qui te blesse
Les mains et les pieds,

Je suis le marteau
Qui enfonce le clou,

Je suis la main
Qui tient le marteau,

Je suis le bras
Qui guide la main,

Mais QUI suis-je donc Seigneur
Pour que tu m’aimes tant ?

Parce que qui je suis,
Moi je le sais…

Je suis celui
Qui aurais pu t'aimer,
Mais qui
Pour trois sous, t’a vendu

Je suis celui qui t’aime
Mais qui ce soir te reniera

Je suis celui
Qui ne te connais pas,
Et qui hurle avec la foule

Je suis celui
Qui te connais
Mais qui crache sur ton visage

Je suis…
Je suis moi…
Simplement moi, c’est tout.

Mais que suis-je donc Seigneur
Pour que tu m’aimes à ce prix,
Pour que tu m’aimes à ce point ?