• Main navigation
Enregistrez-vous...

Index du forum


Accueil » Tous les messages (Catherine)

BasBas



Re : Jeudi 11 Janvier
#1
Modérateur
Modérateur


C'est un peu long...

http://giboulee.blogspot.fr/search?q=lépreux

Date de publication : 11/01 11:01
Haut


Re : BONNE ANNEE
#2
Modérateur
Modérateur


Merci à Vincent pour tout ce travail quotidien pour nous permettre de trouver des commentaires variés sur les textes du jour et donc merci à lui pour ses voeux.

Recevez tous les miens et que cette nouvelle année soit pour nous tous l'occasion d'être un peu plus saisi par le Christ et mus par l'Esprit Saint pour être d'avantage tournés vers le Père.

Date de publication : 01/01 08:07
Haut


Re : Evangile du 14 novembre 2017
#3
Modérateur
Modérateur



Date de publication : 14/11/2017 08:41
Haut


Re : Vendredi de la 31e semaine du temps ordinaire
#4
Modérateur
Modérateur



Date de publication : 10/11/2017 10:21
Haut


Re : Vendredi de la 31e semaine du temps ordinaire
#5
Modérateur
Modérateur



Date de publication : 10/11/2017 10:17
Haut


Re : JEUDI 9 NOVEMBRE
#6
Modérateur
Modérateur



Date de publication : 09/11/2017 08:34
Haut


Re : Le mercredi de la 31e semaine du temps ordinaire
#7
Modérateur
Modérateur


Il se trouve que le Père François Lestang est "un ami personnel" puisqu'il est mon fils..

Date de publication : 08/11/2017 14:29
Haut


Re : Le mercredi de la 31e semaine du temps ordinaire
#8
Modérateur
Modérateur



Date de publication : 08/11/2017 08:21
Haut


Re : Evangile du mardi de la 27ème semaine du temps ordinaire
#9
Modérateur
Modérateur


Une autre approche.

http://giboulee.blogspot.fr/search?q=Marie


Luc (Lc10, 42) nous rapporte que Marie, la sœur de Marthe, « a choisi la meilleure part, qui ne lui sera pas enlevée ». Si on se remémore la scène, on sait que Jésus s’est invité dans la maison de Marthe, que celle ci s’affaire à la préparation du repas et que Marie, sa sœur, reste paisible au pieds de Jésus et l’écoute. Jésus dit que cette place ne lui sera pas enlevée dans le ici et maintenant de ce repas qui se prépare, mais pourtant cette place lui a été ravie, enlevée. N’a t elle pas perdu son Seigneur le jour de la mort de celui-ci et plus encore en découvrant que son corps avait disparu ? On peut dire que certes à ce moment là, Marie avait choisi en étant aux pieds de Jésus une certaine place, la meilleure place, mais que cette place a été temporaire, le temps de la préparation d’un repas. Par la suite, ce contact, ce corps à corps avec son Seigneur il lui a été arraché, volé, pris. De cette perte, elle ne s’en remet que lorsque Jésus se manifeste à elle en l’appelant par son prénom et lui donne une mission : aller annoncer qu’il est vivant. Et de la place contemplative (ou passive)qui semblait être la sienne, elle prend une place active, comme si l’un et l’autre étaient complémentaires et nécessaires.

Ce terme « enlevé » ou « ôté » dans certaines traductions, a fait écho en moi et j’ai voulu le retrouver dans les différents évangiles, car un même mot peut avoir plusieurs sens.

- On le retrouve dans les synoptiques quand les disciples des pharisiens reprochent à Jésus de ne pas imposer de jeûnes à ses disciples, par exemple en Mt 9, 15 : « les compagnons de l’époux peuvent-ils mener le deuil tant que l’époux est avec eux ?Mais viendront des jours où l’époux leur sera enlevé alors ils jeuneront ». Ici ‘enlevé’ s’entend dans le sens de parti, absent, disparu. jésus annonce qu’il ne demeurera pas toujours là. Sil prend à son compte ce terme d’époux, mot par lequel Jean Jean le Baptiste l’avait désigné, il me semble qu’il se situe comme celui qui est Dieu présent dans son peuple. Les disciples sont les compagnons que l’époux, qui attends sa fiancée (et l’on peut penser aux textes des prophètes, Amos en particulier), mais la fiancée, c’est la croix, c’est la victoire apprente du mal, c’est la mort, la peine, la tristesse. Et cela ne peut être compris à ce moment de la vie publique. Jésus ressuscité n’a plus rien à voir (ou peu à voir) avec si je puis dire « leur » Jésus de la vie publique. Et peut –être que cette relation là leur manque. Une certaine représentation imaginaire de Jésus leur sera enlevée, ce jour là ils seront dans la peine et dans le deuil mais une autre image la remplacera quand le temps de l’Esprit sera advenu. Enlevé ici revoie au départ, à l’absence, autant qu’à la mort.

- C’est dans le même sens qu’on retrouve ce mot chez Luc au moment de l’Ascension, Lc 24, 51 : « Pendant qu’il les bénissait, il se sépara d’eux et fut enlevé au ciel » Il est question de disparition de celui qui était déjà présent sous une forme autre.

- Ce mot se trouve dans un sens beaucoup plus terre à terre, dans le sens de prendre, « à celui qui n’a pas, on enlèvera même ce qu’il a »Mc 4,25.

- Et enfin au sens de volé Lc11,52 « Malheur à vous les légistes, parce que vous avez enlevé la clé de la science ! » Mais aussi le même sens quand Marie dans l’évangile de Jean se plaint qu’on ait enlevé le corps du Jésus. Là il y a perte, il y a vol.

L’inverse d’enlevé pourrait être gardé, retenu, possédé. Seulement voilà, Jésus on ne le garde pas, on ne le retient pas, on ne le possède pas... Et c’est bien ce qui sera signifié à Marie lors de sa rencontre avec celui qu’elle prend pour le jardinier : « ne me retiens pas »..

Alors oui, Marie a eu une place « bonne », cette place elle a dû la laisser, l’abandonner pour en découvrir une autre, et cela c’est un chemin qui nous avons tous à faire. Les temps de béatitude (je pense que nous en avons tous connus) avec le Seigneur, ne durent parfois que l’espace d’un instant, même si c’est un instant d’éternité, mais ils sont dans le temps, ils passent. Il en reste le souvenir, ces cailloux de joie qu’il faut déterrer quand on a l’impression d’avoir perdu la saveur de la présence, cette meilleure part que nous pensions être la notre..



Date de publication : 10/10/2017 08:23
Haut


Re : EVANGILE DU 31 AOÜT
#10
Modérateur
Modérateur


Evangeli.net

«Tenez-vous donc prêts»
+ Abbé Albert TAULÉ i Viñas
(Barcelona, Espagne)
Aujourd'hui, le texte de l'Évangile nous parle de l'incertitude du moment de la venue du Seigneur: «Vous ne connaissez pas le jour où votre Seigneur viendra» (Mt 24,42) Si nous voulons qu'il nous retrouve en train de veiller, nous ne pouvons ni nous distraire ni nous endormir: nous devons être toujours préparés. Jésus nous donne plusieurs exemples de cette attention: celui qui veille au cas où il y aurait un voleur, le serviteur qui veut faire plaisir à son maître… Peut-être qu'aujourd'hui il nous parlerait d'un gardien de but de football qui ne sait ni quand ni comment arrivera le ballon.

Mais, peut-être qu'avant, nous devrions clarifier à quelle “venue” Il fait allusion. S'agit-il de l'heure de notre mort? S'agit-il de la fin du monde? Ce sont certainement là des “venues” du Seigneur sur lesquelles Il a fait exprès de nous laisser dans l'incertitude pour provoquer en nous une attention constante. Mais en faisant les calculs de probabilités, peut-être que personne de notre génération ne sera témoin d'un cataclysme universel qui mettra fin à l'existence de la vie humaine dans la planète. Et, en ce qui concerne la mort, ceci ne se passe qu'une seule fois et “basta”. Tant que cela n'arrive pas, n'y a-t-il pas une autre “venue” proche devant laquelle nous devons veiller?

«Comme les années passent! Les mois se réduisent en semaines, les semaines en jours, les jours en heures et les heures en secondes…» (Saint François de Sales). Chaque jour, à chaque heure, à tout instant, le Seigneur est proche de notre vie. A travers les inspirations intérieures, à travers les personnes qui nous entourent, tout ce qui se passe autour de nous, des choses qui arrivent, le Seigneur frappe à notre porte et nous dit comme dans l'Apocalypse: «Voici que je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui; je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi» (Ap 3,20). Aujourd'hui si nous communions, cela arrivera à nouveau. Aujourd'hui si nous écoutons patiemment les problèmes des autres ou si nous donnons notre argent pour venir en aide aux autres, cela arrivera à nouveau. Aujourd'hui si pendant notre prière personnelle nous recevons soudainement une inspiration inespérée, cela arrivera à nouveau.

Date de publication : 31/08/2017 07:02
Haut



(1) 2 3 4 ... 16 »



Couleur liturgique

Temps :

ORDINAIRE

Couleur :

VERT

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !