• Main navigation
Enregistrez-vous...


Parcourir cette discussion :   1 Utilisateurs non enregistré en ligne






Évangile du 12 janvier
#1
Administrateur
Administrateur


Informations utilisateur

Jeudi de la 1ère semaine du Temps ordinaire

"Contaminés par l'amour"

Textes bibliques : Lire

Avec Jésus, le mal n'a pas le dernier mot. Il ne craint pas de braver les interdits en touchant le lépreux. Cette liberté qu'il prend a sa source dans son amour pour Dieu et pour le prochain. C'est un amour sans frontière qui ne craint pas de bousculer les règlements. C'est ainsi qu'un jour, Jésus guérit un infirme le jour du Sabbat. Il explique à tous que le Sabbat est fait pour l'homme et non l'homme pour le sabbat. C'est dans le même esprit que saint Augustin donne ce conseil : "Aime et fais ce que tu veux." La liberté est servante de l'amour. C'est l'amour qui la rend authentique et vraie.

Quand l'amour n'est entravé par rien ni personne, c'est lui qui devient contagieux. Et c'est ce qui arrive. Non seulement Jésus n'est pas contaminé par la lèpre mais c'est lui qui contamine le lépreux. L'humanité de Jésus est porteuse de vie divine. Elle est instrument du salut. Sa sainteté agit dans toute la race humaine. En touchant le lépreux, il met sa chair saine en contact avec la chair pourrie de l'excommunié.

Du coup, c'est cette humanité qui est contaminée par la vie, la santé et la sainteté de Dieu. La contagion est inversée. Elle a joué dans le sens contraire. C'est la santé qui met en péril la maladie, la vie qui contamine la mort. L'amour l'emporte sur la haine. Voilà une bonne nouvelle pour nous aujourd'hui. Comme ce lépreux, nous pouvons nous approcher de Jésus et le supplier : "Seigneur, prends pitié !" Et il sera toujours là pour nous dire : "Je le veux, sois purifié."

On a dit que Jésus semble le premier étonné en découvrant la puissance de l'amour qui l'habite. Il demande impérativement au lépreux guéri de garder le secret. Mais nous savons bien qu'un secret c'est quelque chose qu'on ne dit qu'à une personne à la fois. Au bout d'un certain temps, tout le monde finit par le connaître. Si Jésus donne cette consigne c'est parce qu'il craint l'admiration des foules. Il ne veut pas qu'on le prenne pour un faiseur de miracles. Il ne cherche pas à faire du merveilleux pour en mettre plein la vue. Sa mission première c'est de "chercher et sauver ceux qui étaient perdus."

L'homme a donc été purifié. Sa lèpre a disparu. Il ne sera plus un exclu. Son être profond est réorienté et réhabilité. Il ne lui reste plus qu'à rencontrer le prêtre pour être réintégré dans sa communauté. Le grand message de cet Évangile c'est un appel à nous laisser toucher par cet amour infini du Christ. Devant lui, nous nous reconnaissons défigurés par le péché. Mais il ne se lasse jamais de nous accueillir et de nous pardonner. Son amour pour nous dépasse infiniment tout ce que nous pouvons imaginer. Oui, que toute notre vie soit imprégnée de ton amour, Seigneur,  afin que nous puissions le communiquer à tous. Amen


Date de publication : 11/01 20:05
Cliquez pour afficher l
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Évangile du 12 janvier
#2
Modérateur
Modérateur


Informations utilisateur
Homélie

"Un lépreux vient auprès de lui ; il le supplie et, tombant à ses genoux, lui dit : « Si tu le veux, tu peux me purifier. »


Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. » Jésus nous dit ce que sera sa vie par ses actions. En touchant le lépreux, il veut sa guérison. La Croix en sera le prix, d’avance, il en porte toutes les conséquences. C’est ainsi que Jésus nous sauvera et nous rendra libres. La guérison de ce lépreux change tout. Il provoque en lui un excès de joie. Ce lépreux est venu à Jésus comme à la chance unique de sa vie. Il peut redonner un sens à sa vie, reprendre sa place dans la communauté. Impur, intouchable, on le considérait comme frappé d’un châtiment de Dieu. Avec tous les lépreux mis au ban de la société, il était exclus. Il peut entrer maintenant dans les villes et les villages. Nous comprenons la prostration de ce lépreux dans sa misère. La détresse de cet homme n’a pas de nom. Il était véritablement aliéné. Dans sa misère, cet homme « savait » que Jésus pouvait le sauver ! Comme elle est belle la relation d’amour que Jésus provoque dans tous ceux qui le reçoivent. Il est vraiment le Sauveur des hommes. Saisi de compassion, il manifeste sans cesse la tendresse de Dieu pour sa petite créature déchue par la tentation du menteur. Jésus répond à sa demande, il étend la main, le touche ! Bien plus qu’une parole, c’est un geste d’Amour pour que l’humanité retrouve sa dignité.

"À l’instant même, la lèpre le quitta et il fut purifié. Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt en lui disant : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre, et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi : cela sera pour les gens un témoignage. » Jésus s’adresse à cet homme qui vient de retrouver la santé, il fait appel à sa liberté. Il est appelé à un acte responsable ou se joue sa liberté. Jésus l’appelait, en toute liberté, à s’ouvrir à la responsabilité envers les autres. C’est ainsi qu’advient le Royaume des Cieux. Jésus, qui a pitié de lui, le guérit, mais veut garder la discrétion, parce qu’il veut faire l’œuvre de Dieu sans éclats, sans propagande. Le témoignage à donner est d’abord une guérison intérieure. Cependant l’homme, une fois guéri, s’empresse de proclamer la nouvelle, de sorte que Jésus ne peut plus entrer ouvertement dans une ville ; « Il se tient dehors, dans les lieux déserts, et l’on vient à lui de toutes parts. » Nous pouvons comprendre la joie de son cœur qui s’exprime. Nous sommes dans le mystère de Dieu qui sauve le monde. Quand Jésus le renvoie guéri, il retrouve une identité ! En allant se montrer au prêtre, il retrouve un statut d’homme libre, il est réintégré dans la communauté humaine et religieuse. A nouveau il retrouve une place dans la société des humains. Nous comprendrons plus tard, avec la Passion et la Résurrection de Jésus, l’importance des sacrements qui sont, aujourd’hui encore, l’action de Jésus qui nous sauve.

"Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, mais restait à l’écart, dans des endroits déserts. De partout cependant on venait à lui. Quelle foi, quelle confiance, dans cet appel du lépreux ! Jésus aime sa spontanéité, la véhémence de son désir : « Je le veux, sois purifié ! » Jésus veut toujours, et à toute heure de notre vie, nous sauver. Nous connaissons les misères qui nous collent au cœur et nous disons : Je suis incurable ! C’est l’image de nous-mêmes qui nous désole et qui désole Jésus. Il nous demande de lâcher cette image de nous-mêmes pour ne garder dans les yeux que son visage à lui. Jésus est le Sauveur du monde. Le salut est acquis dans le mystère pascal. Il nous faut lutter contre toute pensée qui nous enlève l’espoir de la conversion. Elle découle d’un manque de foi. Elle nous force à regarder en bas, vers la terre, nous empêchant de lever les yeux vers Jésus. Nous demandons un cœur courageux et un esprit éclairé pour aller vers Jésus. Nous nous offrons à cette vie, à la situation qui nous est donnée, pour vivre comme Jésus a vécu.

Nous demandons la grâce d’habiter le mystère de Jésus Sauveur.

Père Gilbert ADAM


Date de publication : 12/01 01:47
MA GRÂCE TE SUFFIT
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Évangile du 12 janvier
#3


Informations utilisateur
Ô Jésus viens sauver toutes les âmes qui se perdent, qui ne te connaissent pas, ou qui t'ont oublié.

Date de publication : 12/01 18:52
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







Vous pouvez consulter les sujets.
Vous ne pouvez pas débuter un nouveau sujet.
Vous ne pouvez pas répondre aux messages.
Vous ne pouvez pas modifier vos messages.
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages.
Vous ne pouvez pas créer des sondages.
Vous ne pouvez pas participer aux sondages.
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers à vos messages.
Vous ne pouvez pas publier vos messages sans approbation.
Vous ne pouvez pas utiliser ce type de sujet.
Vous ne pouvez pas utiliser le HTML.
Vous ne pouvez pas utiliser une signature dans vos messages.
Vous ne pouvez pas créer un pdf.
Vous ne pouvez pouvez pas obtenir une page d'impression.

[Recherche avancée]


Couleur liturgique

Temps :

ORDINAIRE

Couleur :

Vert

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !