• Main navigation
Enregistrez-vous...


Parcourir cette discussion :   1 Utilisateurs non enregistré en ligne






Mardi 8 Mai 2018
#1
Modérateur
Modérateur


Informations utilisateur
Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 16,5-11.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je m’en vais maintenant auprès de Celui qui m’a envoyé, et aucun de vous ne me demande : “Où vas-tu ?”
Mais, parce que je vous dis cela, la tristesse remplit votre cœur.
Pourtant, je vous dis la vérité : il vaut mieux pour vous que je m’en aille, car, si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous ; mais si je pars, je vous l’enverrai.
Quand il viendra, il établira la culpabilité du monde en matière de péché, de justice et de jugement.
En matière de péché, puisqu’on ne croit pas en moi.
En matière de justice, puisque je m’en vais auprès du Père, et que vous ne me verrez plus.
En matière de jugement, puisque déjà le prince de ce monde est jugé. »


Commentaire du jour

Saint Bernard (1091-1153), moine cistercien et docteur de l'Église
3ème sermon pour la Pentecôte

« C'est votre intérêt que je m'en aille »

L'Esprit Saint a couvert la Vierge Marie de son ombre (Lc 1,35) et, le jour de la Pentecôte, il a fortifié les apôtres ; pour elle, c'était en vue d'adoucir l'effet de la venue de la divinité en son corps virginal et, chez eux, en vue de les « revêtir de la force d'en haut » (Lc 24,49), c'est-à dire de la charité la plus ardente... Comment, dans leur faiblesse, auraient-ils pu remplir leur mission de triompher de la mort sans cet « amour aussi fort que la mort » et de ne pas laisser « les portes de l'enfer prévaloir contre eux » sans cet « amour aussi inflexible que l'enfer » ? (Mt 16,18; Ct 8,6) Or, en voyant ce zèle, certains les croyaient ivres (Ac 2,13). Effectivement, ils étaient ivres, mais d'un vin nouveau..., celui que la « vraie vigne » avait laissé couler du haut du ciel, celui « qui réjouit le cœur de l'homme » (Jn 15,1; Ps 103,15)... C'était un vin nouveau pour les habitants de la terre, mais au ciel il se trouvait en abondance..., il coulait à flot dans les rues et sur les places de la cité sainte, où il répandait la joie du cœur...

Ainsi, il y avait au ciel un vin particulier que la terre ignorait. Mais la terre avait aussi quelque chose qui lui était propre et qui faisait sa gloire — la chair du Christ -– et les cieux avaient une grande soif de la présence de cette chair. Qui pourrait empêcher cet échange si sûr et si riche en grâce entre le ciel et la terre, entre les anges et les apôtres, de sorte que la terre possède l'Esprit Saint et le ciel la chair du Christ ?... « Si je ne m'en vais pas, dit Jésus, le Défenseur ne viendra pas à vous. » C'est-à-dire, si vous ne laissez pas partir ce que vous aimez, vous n'obtiendrez pas ce que vous désirez. « C'est votre intérêt que je m'en aille » et que je vous transporte de la terre au ciel, de la chair à l'esprit ; car le Père est esprit, le Fils est esprit, et l'Esprit Saint est aussi esprit... Et le Père « qui est esprit, recherche des adorateurs qui l'adorent en esprit et en vérité » (Jn 4,23-24).


Date de publication : 08/05 01:13
MA GRÂCE TE SUFFIT
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Mardi 8 Mai 2018
#2
Modérateur
Modérateur


Informations utilisateur
J'ai bien aimé l'analyse de "péché, justice, jugement.

RCF : Méditation Régine Maire

Jésus annonce son départ, mais loin de s'en affliger les disciples devraient s'en réjouir car ce départ va avoir une conséquence positive : la venue de l'Esprit Consolateur, l'Esprit de Vérité.

Jésus arrive au terme de sa mission : son passage de la mort à la vie sera passage pour l'Esprit qui vient à notre rencontre. C'est alors une époque nouvelle qui commence, une autre façon de connaitre Jésus. Quelle sera l'oeuvre du Paraclet ? Et bien nous dit Jean, comme un avocat, l'Esprit nous défendra contre le monde des ténèbres.

Et ce sur trois points : le péché, la justice, le jugement.

Le péché comme refus de croire car le péché n'existe qu'en référence à Dieu.

Comment entendre le terme de justice ? Dans ce procès le vainqueur est Jésus, justice lui a été rendue par son retour au Père. Le vide du tombeau ouvre à une présence tout autre que l'Esprit va confirmer loin de la mascarade du procès dont Jésus a été victime.

En matière de jugement : le prince de ce monde, l'accusateur, a été condamné par Dieu.

Non pas le monde mais celui qu'il a choisi comme prince !

Et nous ce matin ? A l'écoute de l'Esprit il n'y a plus de place pour le doute : il nous faut dénoncer le mensonge, en nous, autour de nous.... en nous laissant conduire par l'Esprit de Vérité qui nous donne le langage accessible à tous et nous garde dans l'humilité. Oui Seigneur envoie ce matin ton Esprit sur chacun de nous : avec lui nous sommes le corps du Christ qui a vaincu le mal.

Date de publication : 08/05 09:46
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut







Vous pouvez consulter les sujets.
Vous ne pouvez pas débuter un nouveau sujet.
Vous ne pouvez pas répondre aux messages.
Vous ne pouvez pas modifier vos messages.
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages.
Vous ne pouvez pas créer des sondages.
Vous ne pouvez pas participer aux sondages.
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers à vos messages.
Vous ne pouvez pas publier vos messages sans approbation.
Vous ne pouvez pas utiliser ce type de sujet.
Vous ne pouvez pas utiliser le HTML.
Vous ne pouvez pas utiliser une signature dans vos messages.
Vous ne pouvez pas créer un pdf.
Vous ne pouvez pouvez pas obtenir une page d'impression.

[Recherche avancée]


Couleur liturgique

Temps :

Pentecote

Couleur :

ROUGE

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !