Dépression et sentiment de solitude permanent : que faire ?

La dépression est un trouble psychologique qui conduit progressivement à l’isolement et à un sentiment permanent d’abandon ou de solitude.

Une telle situation a de nombreux impacts négatifs sur la vie sociale et professionnelle des personnes qui en souffrent.

Face à un cas de dépression, il est donc important de prendre les mesures qui s’imposent.

Dépression et sentiment de solitude permanent que faire

Faites le point de vos besoins

Pour en finir avec le sentiment de solitude engendré, il est essentiel de faire le point et de hiérarchiser vos manques ou besoins.

Voici des questions qui peuvent par exemple vous aider à faire facilement le point.

Le sentiment de solitude que vous ressentez fait-il suite à un déménagement, à la perte d’un emploi ou une maladie ?

Avez-vous commencé à déprimer à la suite d’une rupture amoureuse ?

Avez-vous récemment pris vos distances avec un ami proche ou un membre de votre famille ?

Le but principal de cet exercice, c’est de trouver l’élément déclencheur, ce dont vous manquez le plus.

Ainsi, vous verrez plus clair dans vos attentes et pourrez petit à petit apporter les changements adaptés.

Vous trouverez à cet effet plus d’infos sur gouv.fr.

Recommencez à prendre soin de vous

De nombreuses études ont montré que le sentiment de solitude contribue à la dépression, mais aussi à la baisse de la confiance en soi.

En effet, plus vous vous isolez et plus vous altérez votre estime de soi.

Par ricochet, le crédit que les autres accordent à votre personne diminue.

C’est pour corriger cette situation qu’il est important que vous preniez à nouveau soin de vous émotionnellement et physiquement.

Procéder ainsi vous permettra de renouer avec vos proches, mais aussi de retrouver confiance en vous.

Pour y arriver, faites le point de toutes les activités qui peuvent vous détendre et vous procurer de la joie de vivre.

Il ne s’agit pas uniquement de miser sur des moments grandioses, accordez une attention particulière et vivez pleinement les petits instants magiques de la vie.

Aussi, consigner sur un support tous vos talents et belles réalisations pourrait contribuer à booster votre estime de soi.

Cultivez la positivité

En général, les personnes qui traversent une période de dépression ont tendance à être plus critiques et plus négatives.

Cependant, cet état d’esprit ne laisse pas entrevoir la fin de la crise.

Pour donc en finir, vous devez commencer par repérer les croyances ou les jugements de types pessimistes qui font partie de votre quotidien.

Ensuite, pour chacune de ces pensées négatives, trouvez des arguments pouvant permettre de voir le bon côté des choses.

L’exercice revient donc à vous contredire et à rester positif.

En outre, faites preuve de gratitude au quotidien.

Par exemple, à la fin de chaque journée, faites le point de tout ce qui est arrivé d’agréables.

Puis, repassez le film de ces petits moments tout en faisant un exercice de gratitude.

Il est même conseillé de consigner ces petits moments dans un journal intime ou dans un carnet.

Créer à nouveau des liens avec les autres

L’isolement est le principal piège de la dépression et du sentiment de solitude.

Vous devez donc garder à l’esprit que vous n’avez aucun intérêt à rompre les liens que vous avez avec les autres.

Votre vie sociale doit être plus que jamais bien remplie.

Chaque jour, prenez l’engagement de vous rapprocher davantage les personnes qui vous entourent.

N’hésitez pas à entamer la discussion avec un collègue ou un voisin.

Invitez aussi vos amis et vos parents à déjeuner par exemple.

Par ailleurs, rejoindre un groupe de parole, une association ou un groupe d’activité (méditation, lecture ou autres) serait aussi une bonne idée.

En définitive, voilà quelques conseils qui vous permettront de faire face à la dépression et au sentiment de solitude.

Par ailleurs, il est tout de même important d’adopter une alimentation saine et équilibrée, de faire des activités physiques et d’avoir un sommeil de qualité.

Toutefois, n’hésitez pas à consulter à spécialiste si au bout de quelque temps, vous ne remarquez pas de changements significatifs.


Articles connexes :

Lacher prise : la solution pour soigner une névrose obsessionnelle ?

Comment soigner une candidose chronique ?